Le laser : un allié pour nos yeux

Chirurgie réfractive au laser

Myopie, hypermétropie et astigmatisme : tous ces défauts de la vue peuvent être corrigés avec de nouvelles techniques dans le domaine de la chirurgie réfractive. 

Comment le laser peut-il aider les patients souffrant de problèmes visuels ? 

candidat chirurgie yeux au laser

Les raisons qui peuvent amener les personnes souffrant de myopie, hypermétropie ou astigmatisme à demander une correction chirurgicale du défaut visuel sont multiples : il y a tout d’abord la volonté de ne pas dépendre d’une aide optique (lunettes ou lentilles de contact), deuxièmement, les motivations individuelles objectives d’ordre professionnel doivent être prises en considération. 

Parmi les candidats à la chirurgie réfractive il y a ceux qui ont le simple désir d’avoir une meilleure vision sans lunettes afin de mieux profiter des situations les plus normales de la vie quotidienne, comme regarder le réveil le matin sans avoir à chercher les verres que l’on déteste ou à dire adieu à l’obligation de conduire avec des lentilles. Comme pour toute autre intervention médico-chirurgicale, le patient qui souhaite subir le traitement de chirurgie cornéenne photo-réfractive doit répondre à certaines exigences.

Quels problèmes visuels peuvent être résolus avec le laser ?

Aujourd’hui, grâce aux lasers de dernière génération, nous sommes en mesure de corriger tous les défauts de réfraction tels que la myopie, astigmatisme et hypermétropie qui ne permettent pas une vision distincte des images. 

La cause des défauts de réfraction réside dans les imperfections anatomiques du globe oculaire. Le manque de mise au point des images dépend du fait que les rayons lumineux qui traversent les lentilles de l’œil (cornée, cristallin) ne sont pas correctement projetés sur la rétine. 

La myopie est le défaut de réfraction le plus fréquent et implique une vision floue de loin. L’œil myope est plus long que la normale et les rayons lumineux tombent au point devant la rétine (généralement le globe oculaire mesure environ 23 mm de long et chaque millimètre de plus grande longueur correspond à environ 3 dioptries de myopie). Dans ce cas, le laser agit sur la cornée pour réduire sa courbure et ainsi focaliser les rayons sur la rétine. 

Vice versa dans l’hypermétrope, dans lequel l’œil est plus court que la norme, et dans ce cas le laser agit sur la cornée en augmentant sa courbure. 

Quant à l’astigmatisme, il s’agit d’une condition dans laquelle le foyer des rayons qui traversent les lentilles de l’œil, en raison d’une forme particulière du globe oculaire, au lieu de se projeter sur un seul point, est projeté sur deux plans différents. Dans ce cas, le laser agit sur la cornée en régulant la surface et en ramenant correctement tous les rayons lumineux sur la rétine. 

Quels tests doivent-être effectués avant de subir une opération au laser ? 

visite préopératoire

La visite préopératoire prévoit la réalisation d’une série d’examens diagnostiques instrumentaux complets dans le but de vérifier si les conditions de sécurité et d’aptitude à subir ce type d’intervention existent. 

Parmi les tests fondamentaux inclus dans l’évaluation préopératoire, la topographie complète de la cornée antérieure et postérieure, l’examen objectif et subjectif de la vision de loin et de près, la pachymétrie optique cornéenne et l’examen du film lacrymal. 

De plus, des tests supplémentaires sont effectués sur le segment postérieur de l’œil pour évaluer les conditions oculaires dans leur ensemble. 

Après avoir reçu des informations générales sur le type de procédure le plus adapté (LASIK ou PRK), les objectifs, recommandations et limites de cette chirurgie doivent être discutés avec le chirurgien, afin de lever tous les doutes avant de subir l’intervention.

Tous les patients peuvent-ils subir une chirurgie oculaire au laser ? 

Tous les patients ne sont pas des candidats appropriés pour la chirurgie réfractive. Généralement, 20% des patients ne sont pas adaptés à la chirurgie en raison d’un défaut trop marqué, d’une cornée trop fine ou en raison de la présence d’autres pathologies oculaires qui représentent des critères d’exclusion comme le kératocône, la cataracte ou la sécheresse oculaire. 

Les résultats d’une chirurgie au laser sont-ils immédiats ?

correction vue au laser

En général, la vision est améliorée dès que l’opération est terminée, mais il est important de se rappeler que le résultat optimal est généralement obtenu après quelques semaines. 

Dans le cas de la technique Femtolasik (All Laser Lasik), pour la plupart des patients, il est possible de revenir à la vie quotidienne, en évitant les efforts dans les jours suivant l’intervention, alors qu’il est possible de reprendre une vie absolument normale au cours des semaines suivantes. 

Dans le cas de la technique PRK, en revanche, les temps de récupération sont plus élevés. Il est important de se rappeler que bien que la grande majorité des patients parviennent à dire adieu aux lunettes et lentilles de contact, parfois l’utilisation de lunettes légères ou une deuxième procédure peuvent être nécessaires pour obtenir un résultat optimal

Pendant la période postopératoire, il est important de suivre toutes les indications reçues de l’ophtalmologiste et de respecter régulièrement le calendrier des contrôles.