Culotte de cheval, comment s’en débarrasser ?

Au revoir culotte de cheval grâce à la liposuccion

La graisse située entre la cuisse et la fesse est le cauchemar de chaque femme. Comment l’enlever et remodeler la silhouette

L’été n’est pas si loin, donc, vous commencez à vérifier votre condition physique. Le rôle de juge lui appartient, le miroir. Impossible de mentir, son jugement est là pour tout voir : les images parlent souvent de mille mots. Où tombe l’œil ? En plus du ventre, des fesses et des seins qui font trembler les femmes, il y a ces coussinets disgracieux situés à l’extérieur de la cuisse, appelés ” culotte de cheval “.

Nous parlons de l’un des soi-disant “domaines critiques” où il est facile d’accumuler de la graisse et très difficile de s’en débarrasser.

liposuccion culotte de cheval

Culotte de cheval, tout ce que vous devez savoir

Comment lutter contre cette imperfection ? Selon sa taille, les remèdes peuvent être divers. En fait, chaque femme a des situations et des besoins différents. Pour les petites accumulations, le médecin suggère la mésothérapie ou l’injection de substances lipolytiques (qui dissolvent la graisse) ou l’application d’énergies de l’extérieur (échographie, radiofréquence, laser). Ces solutions peuvent fournir des résultats appréciables. Cependant, lorsque le problème est plus prononcé, il faut recourir au scalpel, ou plutôt à la canule, subissant une liposuccion.

Liposuccion : comment remodeler la silhouette ?

La liposuccion est effectivement parmi les mesures d’amélioration les plus demandées par les femmes qui comptent sur la chirurgie pour rendre leur corps plus harmonieux. L’intervention consiste à éliminer les tissus adipeux (graisses) dans les zones du corps où ils sont en excès. Grâce à de petites incisions de l’ordre de quelques millimètres, cachées dans des endroits peu visibles (plis naturels de l’organisme), la canule de liposuccion à laquelle le tube d’aspiration est connecté est insérée dans le tissu sous-cutané et, avec des mouvements répétés, la graisse en excès est éliminée. Normalement, l’opération est réalisée sous anesthésie locale avec sédation profonde dans un régime de chirurgie d’un jour. Les durées d’hospitalisation sont donc limitées.

Pour un minilipo (c’est-à-dire si vous allez sucer moins d’un litre de graisse), le séjour à la clinique est réduit à quelques heures. Les résultats ? En général, ils sont considérés comme très évidents et ne méconnaissent jamais les attentes des patients.

La phase postopératoire

résultat liposuccion culotte de cheval

Il est également important de savoir comment la postopératoire est gérée : une gaine de confinement doit être portée pendant 30 jours et, en outre, subir des massages de drainage lymphatique pourrait apporter des avantages significatifs. Bien sûr, le régime alimentaire compte également : il doit être riche en eau et en aliments contenant du fer. 

Cependant, se faire opérer ne signifie pas baisser la garde à table. La procédure réduit en effet la tendance à l’accumulation de graisse au niveau de la culotte mais n’empêche pas l’augmentation générale de poids.

Attention à ne pas être intimidé par les gonflements et les ecchymoses : bien que très étendues, leur présence est tout à fait normale. Afin de voir des changements importants sur votre corps, vous devez être patient. Pour pouvoir les évaluer pleinement, il peut être nécessaire d’attendre de 3 à 6 mois.

Pas de doute, il faut s’armer de bonne volonté, de bon sens et le combiner avec une alimentation saine et une activité physique. C’est la combinaison gagnante, indispensable si vous voulez maintenir des résultats à long terme.